Délégationde l’Aisne

Il n’y a pas de fatalité

Thierry est vigile dans un supermarché. Il a reçu la directive d’étaler de l’eau de Javel sur les produits déclarés invendables mais encore consommables. Avant de le faire, il attend que des personnes qui ont visiblement besoin de ces produits se soient servies.

Il n'y a pas de fatalité

Je regarde Thierry avec admiration. Il est un petit prophète de la vie ordinaire. Thierry a regardé la réalité de la misère en face. Il a vu des personnes et s’est laissé émouvoir. Il me fait penser à Jésus face au lépreux. Il a su trouver et oser, malgré l’ordre de son employeur, des marges de manœuvre, peut-être au risque d’avoir des ennuis professionnels. Thierry nous montre que même face à une directive qu’il désapprouve, il peut agir et non uniquement subir. En cela, il renforce le courant de toutes celles et de tous ceux qui démontrent que la fatalité n’existe pas. Par son geste, Thierry nous invite aussi à nous questionner sur notre propre façon de consommer, sur le poids de la consommation dans notre société - hors de la course à la consommation, n’y aurait-il pas de salut économique ? -, sur le principe de précaution qui, lorsqu’il est poussé à l’extrême, devient une absurdité humaine…

L’histoire ne dit pas si Thierry en a parlé avec ses collègues et ce qu’ils en pensent, ni si son employeur s’est laissé toucher et a multiplié ce que Thierry a engendré.

D’autres petits prophètes de la vie ordinaire existent. Ils sont nombreux autour de nous. Apprenons ensemble à les découvrir. Laissons-nous questionner par leurs actes. Ils nous appellent, non pas à faire comme eux, mais à réagir, à trouver nous-mêmes nos propres marges de manœuvre là où nous sommes, à poser des actes individuels ou à rejoindre des mouvements plus collectifs. Et cela, qui que nous soyons : vigile ou directeur de supermarché, député européen ou simple électeur, enfant ou retraité…. Ce que l’homme a fait, l’homme peut le changer. l n’y a pas de fatalité.

Nous allons bientôt entrer dans le temps de l’avent ; ce temps qui prépare la venue d’un petit enfant qui va transformer le monde, qui nous invite à le transformer avec Lui, qui nous dit « lève-toi », relance ton filet même si tu n’as rien pris tout à l’heure. Noël nous invite sur le chemin de l’Espérance.

Imprimer cette page

Consulter le site national